Si le nouveau bâtiment du CERD inauguré en 2005 a été conçu pour accueillir tous les types de publics, tel n’est pas le cas du site historique, pour des raisons évidentes qui tiennent à la destination historique de ce lieu, mais aussi à la localisation sur une montagne à forte déclivité.

C’est ainsi que la baraque du musée n’est accessible qu’au moyen de marches et que les baraques du bas du camp exigent d’emprunter un long chemin en forte pente. Une mise aux normes reste très délicate : ajouter une rampe d’accès l’entrée de la barque musée ne résout pas la question de l’accès à la terrasse où elle se trouve. Quant au chemin en pente, il est trop long pour être équipé d’un mécanisme d’aide à la remontée.

Le classement du site comme monument historique complique encore la donne. Nos gardiens-guides se tiennent à la disposition des personnes à mobilité réduite pour faciliter autant que possible leur visite.