Exposition "Jan, le Führer, est-il mort?"

« Jan, le Führer est-il mort ? » est une phrase extraite d’un poème rédigé pour un déporté du camp annexe d’Erzingen en 1944.

Ses camarades le lui remirent le jour de son anniversaire, accompagné d’un magnifique dessin. Ce dessin appartient à une étonnante collection, unique en son genre par le nombre de ses oeuvres et le lieu où elles furent créées : le camp d’Erzingen, kommando extérieur du camp de concentration de Natzweiler-Struthof. Profitant de leurs fonctions au sein du bureau SS des dessins, quelques déportés réalisèrent clandestinement cartes de voeux et portraits pour leurs compagnons d’infortune.

Les oeuvres d’Erzingen présentées dans l’exposition témoignent de la volonté de survie et de la solidarité des déportés. Elles apportent aussi, en contrepoint à l’horreur concentrationnaire, une touche de gaieté et donc d’espoir.