Une communauté universitaire résistante

« Mes propos rapides sont certes un témoignage. Mais ils ne prendront tout leur sens que s’ils attirent l’attention sur le danger de toute résurgence et toute forme que pourrait prendre de nos jours une idéologie totalitaire, quel que soit l’aspect sous lequel elle pourrait se présenter. Une fois au pouvoir, elle tendra toujours vers l’humiliation de ses adversaires et la destruction de ce qu’elle considèrera comme le plus dangereux, leur dignité.»

Allocution de François AMOUDRUZ, Vice-Président de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation (F.M.D.), Vice-Président des Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation (A.F.M.D.)