Commémoration des 70 ans de la déportation de Glay - 29 novembre 2013

En novembre 1943, six jeunes de l’Institut Protestant de Glay (Doubs), son directeur et un surveillant, tous résistants de l’Organisation Civile et Militaire (OCM) étaient arrêtés par les Allemands.

Déportés vers les camps de concentration nazis, cinq d’entre eux y perdirent la vie. Le plus jeune avait 16 ans

Le 29 novembre 2013, 70 ans après les faits, deux survivants de cette arrestation, déportés au KL-Natzweiler puis à Dachau, Robert Salomon et Pierre Rolinet ont dévoilé une plaque en mémoire de leurs camarades morts en déportation. (Photos Jean-Pierre Maradin).

 

Monsieur Pierre Rolinet, président de l'Amicale de Natzweiler, et Monsieur Robert Salomon, président de la Commission exécutive du Struthof

Monsieur René Chevrolet, représentant Madame Frédérique Neau-Dufour, directrice du Centre européen du résistant déporté