Détail

Message de Monsieur Benjamin FOISSEY, chef du département Mémoire de l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre.

« Mesdames Messieurs,

Chers visiteurs de mémoire,

L’Office national des anciens combattants et victimes de guerre, opérateur de mémoire de l’Etat chargé de la gestion et de la valorisation des hauts lieux de mémoire nationale, dont celui où vous vous trouvez aujourd’hui, a décidé de rouvrir ces hauts lieux avant la fin de la période de deuil national décrétée par le Président de la République, tout en marquant ce dernier.

Plus que jamais, les actes de guerre qui ont eu lieu à Paris et Saint-Denis rendent cruciale la mission première de ces hauts lieux, la transmission de la mémoire nationale et des valeurs de la République.

Les personnels de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre qui travaillent au quotidien dans ces hauts lieux de la mémoire nationale, militants de la transmission, savent tout comme vous, dizaines de milliers de visiteurs de mémoire qui chaque année venez dans nos hauts lieux, que la mémoire est, à terme, le meilleur des vaccins contre les actes de barbarie auxquelles nous avons assisté dans la nuit du vendredi 13 novembre 2015.

Là où les fanatiques appellent à l’annihilation de l’autre, la mémoire nous enseigne que le totalitarisme commence par le fait de considérer qu’un être humain est de trop. L’histoire du XX siècle nous renseigne hélas sur les conséquences ultimes de cette logique d’exclusion et de négation de l’autre.

Là où les fanatiques appellent à la violence la plus extrême, physique ou psychologique, comme unique mode d’action, la mémoire nous rappelle que la violence pure n’engendre qu’elle-même.

Là ou les fanatiques sont obsédés par l’uniformité, la mémoire nous présente un monde pétri de complexité.

C’est pour cela qu’aujourd’hui nous rouvrons avec fierté et détermination nos hauts lieux de la mémoire nationale, plus que jamais décidés à ce qu’ils restent les puissants passeurs d’une mémoire absolument nécessaire à la construction de la citoyenneté et du vivre-ensemble, les vecteurs des valeurs de la République qui se relèveront plus fortes des épreuves présentes. »

Benjamin FOISSEY.

Commentaires

Publier un commentaire

Clé de validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 4 derniers caractères de la série.

  • J
  • M
  • Z
  • 4
  • H
  • E
  • M
  • P

Attention !! Veuillez bien respecter les majuscules et les minuscules.

* Champs obligatoires
Retour