Le camp annexe de Schwindratzheim

 

Dates d’ouverture et de fermeture du camp :

 1er septembre-octobre 1944

Descriptif du camp :

  • Situation : Alsace annexée. Près de Brumath.
  • Nom de code : A 11
  • Baraquements :
  • Nombre de déportés : ± 600
  • Nombre de décès : aucun

Historique :

Le camp est ouvert avec 108 détenus de Queuleu, suivis courant septembre d’environ 500 hommes d’Urbès.
Le projet consiste à installer, à l'abri des bombardements, l'usine Junkers de Strasbourg, touchées à plusieurs reprises par des raids alliés.
Les déportés doivent aménager les accès des carrières de gypse de la société Brill, exploitées en galeries souterraines dans la colline "Gibsberg" entre Schwindratzheim et Waltenheim-sur-Zorn.
Ils sont logés dans l'usine à plâtre désaffectée "Zeh", aménagée en camp, fermé par un double grillage*.
Mais devant la libération imminente de la région, les déportés n’ont réalisé que des travaux préparatoires : baraques, voies d’accès et début d’aménagement des galeries.
Le camp est évacué courant octobre. Les déportés sont transférés à la gare de Mommenheim vers Neckargartach, un autre camp annexe du KL Natzweiler.

 

*Source : ITS Bad-Arolsen



 




Mémorial :

Activités :

Lien – contact :