La longue plainte du Kaddish brise le silence au Struthof

Le silence, qui règne sur le camp depuis plusieurs mois en raison de sa fermeture au public, a été un temps brisé par le violoncelliste Nicolas Hugon, de l'Orchestre philharmonique de Strasbourg.

A l'occasion de la Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation, Nicolas Hugon a interprété au coeur même de la Fosse aux cendres, le "Kaddish" de Maurice Ravel.

Une interprétation qui a symboliquement offert un moment de musique particulier à tous les déportés dont les restes reposent et le souvenir perdure dans ce lieu de mémoire et de recueillement.

La performance du violoncelliste est visible sur ce lien YouTube.