René SCHAFF

"Au début du mois de décembre 1943, je travaillais au Kommando de la route et je faisais équipe avec René. Il avait la brouette et moi la pelle.
René était Lorrain et réfractaire de l'armée allemande. Il venait de me raconter son histoire, le passage de la frontière , son arrestation...
En milieu d'après-midi, un SS est venu le chercher et l'a ramené au camp.
Au retour du travail, nous avons croisé René et un autre détenu
[Eugène Teichmann. NDRL] accompagnés de deux SS qui marchaient en direction de la sablière.
Dans le silence de l'appel du soir des détonations retentirent brusquement. Quelques instants plus tard, l'équipe du Lagerkommando descendit les deux corps au four crématoire."


Témoignage de Jean Boudias. Déporté NN. Matricule 6181.