Marcel JUNG

Marcel Jung nait le 16 janvier 1911 à Differdange au Luxembourg. Célibataire, il exerce la profession de mineur.

Résistant, il appartient à la filière Pi-Men dirigé par Albert Ungeheuer.

Faisant office de passeur entre les frontières françaises et luxembourgeoises, Marcel orchestre plusieurs fuites au départ de Differdange.

Les 9 septembre et 3 novembre de l’année 1943, Marcel permet l’exfiltration spectaculaire de plusieurs aviateurs alliés.

Le 18 décembre, il participe à son dernier passage de frontière. Echappant de peu à la mort après un échange de coups de feu au Luxembourg, il gagne le Puy-de-Dôme et rejoint Ungeheuer aux Ancizes.

Peu de temps avant son arrestation, il est nommé par Ungeheuer chef d’étape adjoint aux Ancizes.

Le 14 mars 1944, outre l’arrestation de Ungeheuer, la traitrise de Rolgen coûte également la liberté à plusieurs autres membres du réseau.

Fort de plus d’une soixantaine d’hommes, les soldats et la feldgendarmerie encerclent le camp des Ancizes comprenant la gare, les baraquements ainsi que les cafés Ferrier et Cros.

Jung accompagné de plusieurs Pi-Men est déporté à Hinzert. Puis le 18 mai, au KL Natzweiler.

Marcel Jung est fusillé le lendemain avec dix autres Français et Luxembourgeois.