Andrée BORREL

Andrée Borrel est née le 18 novembre 1919 en banlieue parisienne.
Quand la guerre éclate, elle se rend à Toulon où elle reçoit une formation d’aide-soignante.
Affectée à Beaucaire, elle soigne les blessés de guerre.
Dès juillet 1940, Andrée rentre en résistance. Elle rejoint son compagnon dans un réseau  d’évasion qui vient en aide aux soldats et aviateurs alliés.
En décembre 1940, de nombreux agents de son groupe sont arrêtés et elle doit fuir la France.
Elle travaille alors quelques mois au bureau de propagande de la France libre à Lisbonne.
En avril 1942, Andrée rejoint Londres. Rapidement, elle intègre le Special Operations Executive.
Dans la nuit du 24 septembre, Elle est une des deux premières femmes parachutées en France occupée.
Elle devient le courrier d’un nouveau réseau appelé « Prosper ».
En mars 1943, Andrée est commandant en second du réseau.
Le 21 juin, elle est arrêtée par  la Gestapo.
Emprisonnée pendant un an à Fresnes, elle est transférée en mai 1944 à la prison de Karlsruhe  en Allemagne.
Le 6 juillet 1944, elle est assassinée au KL Natzweiler. Son corps est immédiatement incinéré.