Fiche d'information

Dates d’ouverture et de fermeture du camp :

23 mars 1944 - Octobre 1944

Descriptif du camp :

  • Situation : Alsace. Haut-Rhin. Territoire annexé
  • Nom de code : Projet A 10 Kranich (Grue)
  • Commandant : Untersturmführer Arno Brendler
  • Baraquements : camp de baraques près d'un tunnel de chemin de fer près d'Urbès
  • Nombre de déportés : jusqu'à 1 400
  • Nombre de décès : inconnu. Malades, blessés et morts étaient envoyés au camp souche.

Historique :

Le camp ouvre avec 300 détenus du KL Natzweiler. Les effectifs sont portés à 1 436 déportés le 15 mai puis chutent à 580 le 14 août et à 100 le 30 septembre.

Les travaux consistent à aménager un tunnel ferroviaire inachevé, entre Urbès et Bussang, pour l’installation d’une annexe de la Daimler-Benz (moteurs de véhicules) de Colmar, de la Flugmotoren-Werke (moteurs d'avions) de Reichshof et de l’usine de Sindelfingen.
Les déportés doivent construire des voies d’accès, installer la ventilation et l’électricité dans le tunnel et décharger du matériel à la gare.

La production commence fin août avec 465 juifs de l’usine Daimler de Reichshof.
Au début septembre, le kommando est en partie évacué vers la vallée du Neckar pour augmenter les effectifs du projet A 8.
Le 12 octobre, les 465 juifs sont évacués vers le KL-Sachsenhausen et 300 hommes partent pour l’éphémère Kommando de Schwindratzheim qui sous le nom de code A 11 doit permettre d’aménager un nouveau site de production pour les usines Junkers de Strasbourg qui viennent d’être bombardées.
Les machines de Wesserling et de Colmar sont transférées vers Wiesenstieg dans le tunnel autoroutier du Lämmerbuckel.

La compagnie de garde était composée de 45 hommes dont près de la moitié appartenait à la Luftwaffe.

 

Mémorial : Chemin de mémoire, plaques commémoratives.

 

Activités :

 

Lien – contact :   Commune d'Urbès