Fiche d'information

Dates d’ouverture et de fermeture du camp :

30/09/1944 au 30/03/1945

Descriptif du camp :

Situation : Land de Bade-Wurtemberg. Allemagne.

Nom de code : Eïsbar (ours polaire)

Commandant : Oberscharführer Eugen Büttner

Locaux : camp de baraques

Nombre de déportés :
Effectif maximal :   
Moyenne : 1 000
Nombre de décès : 76

Historique :

Le projet Eisbär a pour but l'installation, dans une mine de sel à 200 mètres sous terre, de 40 à 50 ateliers dans deux galeries, faisant chacune 180 à 200 m de long, 10 à 15 de large et 20 à 20 m de haut. Ils sont destinés principalement à accueillir la production de moteurs d’avions de la firme Heinkel.
Le projet est énorme et fait appel direct à 17 entreprises et 23 autres livrent du matériel.
Seuls 13 ateliers seront achevés en 1945. On y produit en particulier des pistolets mitrailleurs MP 40.
Le 3 septembre, les 653 premiers déportés qui arrivent sur site sont ceux évacués de Thil et d’Audun le Tiche.
L’effectif augmente avec l’arrivée de 700 détenus en provenance de Sachsenhausen en octobre. Puis, en novembre, 250 de Vaihingen. Un dernier convoi amène 200 déportés de Flossenbürg.
L'évacuation du camp commence le 30 mars 1945.
Ils sont environ 1 300 déportés à rejoindre dans des conditions apocalyptiques le KL Dachau. Pendant la marche, 200 déportés exténués sont envoyés par camion à Hessental tout proche. Ils subiront une autre marche de la mort à partir de ce camp. Une centaine n’y survivra pas. Le 8 avril, les premiers déportés arrivent au camp bavarois. On estime que 220 déportés ont succombé à cette marche.
Par ailleurs 398 hommes incapables de marcher sont évacués par train également vers Dachau. 44 déportés meurent durant les quatre jours que dure le trajet.







Mémorial :
Activités :
Lien – contact :