DIAPORAMA La chambre à gaz | STRUTHOF

Accueil > Le KL-Natzweiler > Introduction à l'histoire du camp > La chambre à gaz

La chambre à gaz

     

Au KL-Natzweiler, les déportés n'étaient pas gazés de manière systématique, ni à la suite de sélections de masse.

La chambre à gaz fut aménagée en 1943, par le commandant du camp Josef Kramer, à la demande des professeurs de médecine nazis de l'Université du Reich à Strasbourg afin de procéder à des expériences médicales. La chambre à gaz fut aménagée dans une petite pièce de 9 m2 à l'intérieur de l'ancienne salle des fêtes de l'auberge du Struthof, réquisitionnée dès 1941 par les SS pour y loger les premiers déportés en provenance du KL-Sachsenhausen.

Du 14 au 21 août 1943, 86 déportés juifs provenant du camp d'Auschwitz y sont gazés ; leur corps devaient servir à établir une collection de squelettes pour le professeur August Hirt, directeur de l'Institut d'anatomie de l'Université du Reich de Strasbourg.

La chambre à gaz sera également utilisée par le professeur Otto BICKENBACH pour l'étude d'un traitement contre le gaz de combat phosgène (traitement à base d'urotropine). Des déportés, principalement tziganes, y servent de cobayes.

En savoir plus

  Haut de page