Fiche d'information

 

Dates d’ouverture et de fermeture du camp :

20 février 1944 - 18 avril 1945

Descriptif du camp :

  • Situation : Land de Bade Wurtemberg.
  • Nom de code : Wüste 10
  • Locaux : camp de baraques à Wilfingen
  • Nombre de déportés : 1 000
  • Nombre de décès : 549

Historique :

 
Les déportés étaient employés à la construction des sites d’extraction de schiste bitumineux, de transformation en huile du schiste pour la production de carburant, au terrassement et à l’extraction du schiste pour le syndicat du charbon et de l'huile de Busse KG et au commandement Zepfenhan de l'usine 10 du projet Wüste à Schörzingen.
Comme pour Schömberg, c’est une station d’essai. Là, la combustion lente du schiste se fait sous terre.
Le nombre des détenus s’élève à au moins 1 000, pour la plupart des Juifs.
Les conditions de vie et de travail sont telles que 549 détenus meurent. Leurs cadavres sont ensevelis dans une fosse commune au lieu-dit « Donauwiese » (prairie du Danube).
En mai 1945 les autorités militaires françaises font exhumer les corps : la plupart des détenus sont morts de sous-alimentation. 40% d’entre-eux ont été exécutées par pendaison, quelques-uns par fusillade. Certains ont été enterrés vivants, et la plupart portaient des traces de coups donnés sur la poitrine avec des matraques…
L’évacuation : suivant le récit du détenu mosellan Julian Hagenbourger, matricule 7244, les détenus de Schörzingen partent à pied le 17 avril.
La marche durera quatre nuits en passant par Beuron, Gaisweiler près de Pfullendorf, Owingen jusqu’à Ostrach où a lieu, dans l’après- midi du 22 avril, le dernier appel.
Dans la soirée, les SS s’évanouissent dans la nature. Les déportés survivants sont secourus par des soldats américains.





 




Mémorial :

Activités :

Lien – contact :  Eckerwald