Accueil > Le centre européen > Les camps

Les camps

     

Dans le vaste hall d'accueil, le public découvre l'insoutenable réalité du système concentrationnaire nazi.

La carte des camps

L'espace qui s'étend à droite de l'entrée répond au besoin de savoir, tout en faisant appel à l'émotion. Embrassant d'un seul regard une carte animée qui montre le développement des camps et de leurs annexes en Europe, le visiteur mesure l'ampleur de la machine de répression et de mort mise en place par le régime nazi.

Les bornes interactives

En même temps, il est plongé au coeur du drame humain : autour de lui se déploient, sur deux rangées de grandes photographies des 14 principaux camps. Sous la photographie de chaque camp*, est installée une tablette d'information avec un écran interactif.

Chaque borne, accessible en trois langues, présente une centaine de documents classés par thèmes : l'origine du camp, l'arrivée, la journée et le travail des déportés, la mort, le bilan chiffré, les procès, la mémoire…

* À l'exception du camp de Natzweiler auquel le musée situé dans le camp même est consacré

Les objets témoins

Dans le hall, des objets des principaux camps de concentration et d'extermination sont présentés. Ils ont été confiés par les mémoriaux des camps, mais aussi par le mémorial de l'Holocauste à Washington et l'amicale nationale des déportés et familles de disparus de Mauthausen et de ses kommandos. Monocle brisé, morceau de peigne, petite poupée en chiffon, livre de chimie, témoignent du quotidien des camps ou de la vie « avant ». Conteneur de zyklon B, borne d'identification d'un baraquement, cintre de l'étuve de désinfection évoquent l'enfer, la mort.

  Haut de page