Les élèves guides

Des lycéens allemands ont chacun organisé une visite guidée pour accompagner un petit groupe de 5 à 7 élèves de 3ème dans l'ancien camp de concentration de Natzweiler.

Le Ministère de l'Education du Land de Baden-Württemberg met en place un cours de qualification pour les élèves de Première, une alternative à l'actuel oral du baccalauréat. Cet enseignement consiste à animer une visite guidée dans un lieu de mémoire pour leurs camarades plus jeunes. Les lieux de mémoire peuvent être le KL-Natzweiler et ses camps annexes, d'anciennes synagogues ou des lieux de résistance. Seulement 3 lycées du Land sont impliqués dans ce processus encore expérimental. C’est la première année qu’il est proposé aux élèves. 

Timm Düsterhöft est professeur d’histoire au Lycée Hans Furler à Oberkirch en Allemagne. Depuis la rentrée, il travaille à ce nouvel enseignement intitulé « Schülerguides » (que l’on peut traduire par « élèves guides »). Sa classe a choisi de travailler sur le camp principal de Natzweiler. L’exercice consiste à étudier de manière approfondie une époque, un contexte historique et de les restituer à leurs camarades de classe sous forme de visite guidée. Les 14 élèves guides sont déjà venus à l’ancien camp de concentration de Natzweiler en novembre pour préparer leurs visites guidées. Ils ont également suivi une formation avec des professionnels durant un week-end pour apprendre à organiser leur parcours, clarifier leurs propos, s’adapter à leur public, utiliser différents supports de médiation, ...

 

 

 

Ce vendredi 22 mars, les lycéens ont chacun guidé un petit groupe de 5 à 7 élèves de 3ème. Les différents groupes ont parcouru les lieux qui leurs semblaient les plus significatifs tels que le bâtiment crématoire, les places d’appel, la carrière, la Villa ou encore la chambre à gaz. Les élèves guides avaient préparé différents supports pour accompagner leurs visites tels que des documents et photographies plastifiées, des citations ou des témoignages.

 

À l’issu, les 14 étudiants devront rendre un dossier écrit de 12 pages analysant de façon critique leur expérience de guidage. Mais ils doivent également travailler de façon plus approfondie sur un sujet historique choisi, en rapport avec l’ancien camp. Les thématiques sont par exemple les expériences médicales, l’évasion réussie de 1942 ou les procès d’après-guerre.

 

Dans la continuité de ce projet, la Landeszentrale für politische Bildung (Office public d'éducation civique) a créé un programme de formation ouvert à tous les jeunes afin qu'ils s'engagent, en tant que guides, dans la transmission de la mémoire. Après une base de formation commune, les inscrits peuvent choisir entre deux spécialisations : "camps de concentration" et "mémoire juive".