Fraternité / Brüderlichkeit

Pour célébrer l'obtention du Label du patrimoine européen et rendre visible, de façon novatrice, le réseau des mémoriaux des camps annexes de Natzweiler, quinze sites franco-allemands ont lancé « Fraternité », un grand projet artistique avec l’association Quinz’art et les artistes du collectif franco-allemand PlakatWandKunst.

32 artistes, 16 français et 16 allemands, ont travaillé en commun pour créer 16 "Plakatwände", tableaux de taille monumentale (2.60 m x 3.60 m) destinés à être exposés en extérieur, sur l'espace public.

Ces oeuvres originales réalisées lors de deux résidences d'une semaine à la Kunsthalle Griesheim d'Offenbourg témoignent de façon concrète de l'amitié franco-allemande.

10 d'entre-elles ont été dévoilées le dimanche 24 juin lors de l'inauguration de l'exposition, dans le cadre de la Cérémonie nationale du souvenir. Elles resteront exposées au CERD jusqu'en septembre.

Les autres oeuvres seront exposées à Stuttgart. A partir du mois de septembre, les œuvres seront dispersées dans les 14 camps annexes partenaires du projet où elles seront exposées au public.

Parallèlement, les artistes ont engagé un travail pédagogique sur l’art et la mémoire avec les élèves de treize écoles de part et d’autre du Rhin.

Les artistes et leur travail:

Didier Guth / Eva Schaeuble: Un artiste abstrait, une artiste figurative. La qualité de la réalisation dépend subtilement du dialogue des limites, de l'entour de chaque élément figuratif, des couleurs qui se complètent. Les couleurs s'ouvrent par leur luminosité, les figures s'y détachent comme une ombre nécessaire. Fraternité = rencontre fructueuse.

Ann Loubert / Johannes Mundinger : Leur réalisation propose un espace morcelé, structuré et dynamique : Barrières qui jaillissent du fond sans arrêter le trait qui court. Traces, formes, figures et couleurs gardent des trouées. C'est une variation sur l'idée d'ouverture, un voyage pour les yeux. Fraternité = passages et translations.

Elham Etemadi / Gabi Streile: Traits larges et épais de Gabi Streile, couleur plus légère et dessin blanc d'Elham Etemadi, les deux manières exposent leur énergie joyeuse. Leur palette commune manifeste l'obstination dans le partage, et la liberté dans la contrainte. Leur gestuelle, comme une célébration de la vie, fait frissonner les formes qui se mettent à jouer. Fraternité = paradis des formes et des couleurs.

Jean-Baptiste Defrance / Wolfgang Ebert: C'est un duo où les interventions se mélangent, se contredisent et se complètent jusqu'à ce qu'une architecture aux angles arrondis s'impose, et propose une table de négociations, où les gris colorés exposent la matière et la lumière de l'échange. Fraternité = matières à débattre.

Sylvie Villaume / Walter Jung:  Sur la peinture, une grande forme centrale est lourde ou légère, selon l’œil de chacun. Selon qu'elle est os ou nuage, elle impose son énergie concentrée ou flotte sur un damier coloré comme une nappe de pique-nique. Ici les formes se détachent et proposent une ligne claire. Fraternité = épurer le propos.

Louis Danicher / Mike Überall: Leur peinture propose un gros plan d'une forêt touffue, qui garde ses confidences dans la profondeur d'une sauvagerie toute picturale. Les touches de couleur blanche courent de part et d'autre sur les couleurs vives, comme des traits-d'union. Fraternité = réunir les énergies.

Christiane Bricka / Werner Schmidt: Travaillant dans le même paysage, la subtile variation des couleurs et des gestes, leur sensibilité s'est accordée pour faire vibrer grandes traces et petits gestes, gestes imposants et traces intimes. Fraternité = un paysage pour deux.

Haleh Zahedi / Rainer Braxmaier: Sur leur peinture, les personnages sont un peu oiseaux, et la barque qui les transporte navigue et coule à la fois. De leur humour, noir mais léger, se dégage la complexité tragi-comique de l'existence. Fraternité = laisser la place à la fragilité de l’autre.

Jacques Thomann / Jost Schneider: Un paysage commun d'interventions vives de l'un ou de l'autre, des deux ensemble, dans un allant qui tient à la fois du plaisir et de la concentration à peindre. Fraternité = partager sans discuter du partage.

Germain Roesz / Sabine Brand Scheffel: La profondeur et la clarté des couleurs que chacun aime travailler se transforme en fraîcheur printanière dans leur duo. Ils superposent les couches de couleur (abstraction) et le geste précis (suggestion de forme). Fraternité = qu'elle soit lumineuse et rayonnante.