Découverte rare et exceptionnelle

Fin août, la découverte fortuite d'une plaque d'identité d'un soldat anglais dans la fosse aux cendres de l’ancien camp de concentration de Natzweiler constitue un évènement rare et émouvant

Lors de travaux d’entretien, une jeune vacataire du Centre européen du résistant déporté, Anna, a extrait de terre une plaque d’identité* (dog tag).

 Après recherches, le Centre a pu déterminer qu’elle appartenait à un aviateur anglais, Frederic Harold HABGOOD, matricule 16 02 535, membre d’équipage d’un bombardier de type Avro Lancaster de la RAF.

Dans la nuit du 28 au 29 juillet 1944, son appareil, engagé dans un raid sur Stuttgart, est abattu par la chasse allemande. Le bombardier s’écrase dans le secteur d’Ottrot (Bas-Rhin). Le pilote et le co-pilote sont tués dans le crash mais le reste de l’équipage parvient à sauter en parachute. Trois des aviateurs sont capturés et internés dans un camp en Pologne. Un quatrième est sauvé par la résistance.

Le sergent HABGOOD, quant à lui, réussi à se cacher à Ottrot mais, peut-être dénoncé, il est capturé par la Gestapo. Interné au camp de Schirmeck, il est ensuite transféré au KL Natzweiler où il est exécuté par pendaison le 31 juillet 1944. Il avait 21 ans.

Comme tous les déportés décédés et les personnes exécutées au camp étaient incinérés dans le crématoire, le corps de Frederic a sans doute connu le même sort et ses restes ont été jetés dans la fosse aux cendres avec sa plaque.

 

*La plaque découverte n’est pas réglementaire. Il s’agit d’une plaque personnelle fabriquée par la société canadienne Birks Sterling.

Grâce à une exceptionnelle mobilisation sur les réseaux sociaux, la famille anglaise de cet aviateur a pu être retrouvée rapidement. Ils ont été très émus de cette découverte 74 ans après le décès de leur proche.